Clercs.fr

Les servants d'autel de la paroisse Saint-Eugène de Paris.

La forme extraordinaire

La paroisse Saint-Eugène est authentiquement bi-formiste : autrement dit, la forme ordinaire comme la forme extraordinaire du rite romain y sont célébrées. En cela, elle témoigne de la justesse & de la fécondité des sentiments filiaux qui ont animé Notre Saint-Père le Pape Jean-Paul II, dont la sollicitude est rappelée en ces termes dans le motu proprio Summorum Pontificum :

Dans certaines régions toutefois, un nombre non négligeable de fidèles se sont attachés et continuent à être attachés avec un tel amour et une telle affection aux formes liturgiques précédentes, qui avaient profondément imprégné leur culture et leur esprit, que le Souverain Pontife Jean-Paul II, poussé par la sollicitude pastorale pour ces fidèles, accorda en 1984 par un indult spécial Quattuor abhinc annos, rédigé par la Congrégation pour le Culte divin, la faculté d’utiliser le Missel romain publié en 1962 par Jean XXIII ; puis de nouveau en 1988, par la lettre apostolique Ecclesia Dei en forme de Motu proprio, Jean-Paul II exhorta les évêques à utiliser largement et généreusement cette faculté en faveur de tous les fidèles qui en feraient la demande.

Le Pape Benoît XVI, en conférant ledit motu proprio Summorum Pontificum le 7 juillet 2007, ne faisait rien autre que confirmer ces avancées, en ayant soin de ne pas désunir, par la disparité du rite, l'unique foi de l'Église :

Le Missel romain promulgué par Paul VI est l’expression ordinaire de la lex orandi de l’Église catholique de rite latin. Le Missel romain promulgué par saint Pie V et réédité par le Bienheureux Jean XXIII doit être considéré comme expression extraordinaire de la même lex orandi de l’Église et être honoré en raison de son usage vénérable et antique. Ces deux expressions de la lex orandi de l’Église n’induisent aucune division de la lex credendi de l’Église ; ce sont en effet deux mises en œuvre de l’unique rite romain.

En se consacrant au service de la forme extraordinaire du rite romain, les grands clercs de Saint-Eugène s'inscrivent sans réserve dans cette continuité de l'histoire de l'Église qui, bien loin de l'herméneutique de la rupture dénoncée par le même Benoît XVI, en est en fait la véritable & vivante tradition.

√Čl√©vation du Corps du Christ

Illustration : Élévation du Corps du Christ pendant la messe. Antiphonaire de Ranworth, XVe s.